L’avantage de cette période, c’est qu’on a plus de temps. Plus de temps pour réfléchir, plus de temps pour s’écouter, créer et peut être aussi moins consommer. C’est aussi une opportunité pour revenir sur des projets qu’on remet toujours à demain.

Un de ces projets qui me tenait à cœur de partager est une série de photos d’une « ville » pas comme les autres, celle de Los Angeles, agglomération tentaculaire de Californie du Sud aussi connue sous le nom de la Cité des Anges.

Généralement attiré pas les grands espaces sauvages, j’éprouve un étrange magnétisme pour ses quadrillages à perte de vue d’avenues et d’habitations. En remontant dans ma mémoire, cette fascination semble venir de ma lecture d’une série policière prenant lieu dans cet univers. Il s’agit des enquêtes de Harry Bosch du célèbre auteur américain de romans policiers Michael Connelly. On y suit un détective du LAPD (Los Angeles Police Department) solitaire, en constante opposition avec sa hiérarchie et tourmenté par ses investigations pour lesquelles il accorde une morale inflexible. Dans ses romans, la ville de Los Angeles est un personnage à part entière, au passé agité, et en proie à de constantes destruction et mutation. Tout au long des romans, on y découvre son caractère complexe tout comme celui de notre détective auquel on a tôt fait de s’attacher.

J’ai eu la chance d’approcher cette ville pendant quelques jours il y a maintenant 4 ans. C’était en septembre 2016 lors d’un intermède dans mon aventure cyclotouristique inter Amériques, « La Tournée des Rêves ». A l’occasion de cette pause, j’ai pu parcourir la côte sauvage de « Big Sur » reliant San Francisco à Los Angeles, deux des plus grandes villes de Californie.

Voici une sélection de mes photos préférées qui continuent à me faire vibrer même plusieurs années plus tard.

Sante Monica Beach depuis la jetée du même nom.
Venice Beach Boardwalk
Venice Skate Park. Souvent cité comme étant le lieu de naissance du skate « moderne ».
Les canaux de Venice. Construit en 1905, ils sont supposés recréer l’ambiance de Venise. Je vous en laisse seul juge.
Hollywood bowl, le plus grand amphithéâtre de spectacle naturel à ciel ouvert des États-Unis . Il donne sur les collines de Los Angeles ou est installé le panneau Hollywood.
L’emblématique Bradbury Building, un trésor local et monument historique national. Un des lieux de tournage du film de Ridley Scott Blade Runner.
Cathedral of Our Lady of the Angels œuvre de l’architecte espagnol Rafael Moneo. Elle est l’église-mère de l’archidiocèse catholique de Los Angeles, regroupant près de quatre millions de fidèles
Une vue de Down Town Los Angeles avec ses tours reprises dans de nombreux films.
Décor de plusieurs films et longue de 82 km, la Los Angeles river est aujourd’hui en grande partie prisonnière .

– (…) Quelle est cette phrase de Nietzsche ? « Celui qui combat les monstres…

– … doit prendre garde, ce faisant, à ne pas devenir lui aussi un monstre. »

Le poète de Michael Connelly

2 réponses sur “La Cité des Anges”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.